Lean numérique en Suisse Romande

Dans cet article nous présentons le Lean numérique en Suisse Romande et ses énormes avantages pour les organisations , que celles-ci soient dans le domaine industriel, de la pharma ou de la santé.

Le Lean numérique est une opportunité extraordinaire pour la Suisse Romande

Le Lean en mode numérique est une opportunité extraordinaire d’accroitre nos performances, particulièrement dans le cas d’un grand nombre de références et de petites tailles de lots. Tout cela rendu possible grâce 1) à la technologie numérique dite intelligente IA, 2) aux compétences de l’équipe de développement et 3) aux exigences des organisations les plus performantes au monde (voir quelques références en bas de l’article).

Évidemment pour passer au numérique il faut un software, et là l’APS est le prérequis, travailler avec un MES apportera une aide aux planificateurs mais en aucun cas n’apportera une planification plus performante. L’APS vous permet d’avoir une planification Lean, en automatique, plus performante, et en instantané. (Voir à la fin de cet article les définitions opérationnelles de l’APS et du MES). À partir du Master Data, l’APS est en mesure de « figurer » rapidement sur un diagramme de Gantt l’arbre des « bonnes » décisions qu’il est possible de prendre, pour chacune des branches, les gains et les risques associés sont automatiquement analysés, ceci pour chaque opération de chaque ordre de fabrication et pour chaque client. Ici est la clé de la performance de l’APS. Grâce à l’IA, l’APS prend ses décisions en analysant en temps réel et en simultané un nombre très élevé d’informations que l’être humain n’a simplement pas la capacité de traiter.

Présentation du Lean numérique en Suisse Romande
Présentation du Lean numérique en Suisse Romande

L’usine intelligente ou « Smart Factory » repose essentiellement sur la planification automatique appelée « Système Cyber Physique » (SCP). Un SCP fait preuve d’agilité et d’auto-adaptabilité en réagissant en fonction de l’analyse de contraintes clés. Par exemple lorsqu’une commande urgente entre, elle est insérée dans le processus d’ordonnancement en fonction des contraintes existantes : la matière première, les outillages sont-ils disponibles, le personnel avec les compétences requises est-il disponible, les machines requises sont-elles disponibles, quels ordres déjà planifiés peuvent être déplacés sans impacter le taux de service de 100%, quel est l’impact sur mes COGS et sur EBITDA, l’organisation va-t-elle gagner ou perdre de l’argent en répondant à cette demande urgente?

Pour le Lean numérique, le Master-Data est une exigence de base

Le 8 février 2005 l’application Google Maps était lancée !

Avant nous avions coutume de dire « la carte n’est pas le territoire », en référence aux cartes en papier, mais également au sujet de la relation ERP / ateliers. Maintenant Google Maps est tellement précis que lorsqu’on ouvre l’application, personne ne se pose la question de différences éventuelles avec le territoire, la carte numérique EST devenue le territoire.

La cartographie numérique ne s’est pas faite en un claquement de doigts, il a fallu utiliser des satellites, des photos, des vidéos et parcourir des millions de kilomètres en voiture. I4.0 nous propose ce grand pas dans le monde Cyber-Physique (la carte = le territoire), mais ça demande du travail.

Pour le Lean numérique nous avons besoin des contraintes liées à votre environnement. Afin d’être plus performant que la planification humaine il faut « un seuil » de données, au-delà vous gagner encore en performance. Ce seuil devient « le standard » de vos contraintes actuelles et l’amélioration de ce standard se nomme « amélioration continue numérique ». Le nouveau rôle de l’être humain est de ce concentré sur le Kaizen, il devient au travers de l’amélioration continue numérique le réel moteur de la performance.

Activité Kaizen avec le lean numérique en Suisse Romande
Activité Kaizen avec le Lean numérique en Suisse Romande
Si la pièce n’est plus nécessaire au réglage nous gagnons 15 heures
Cerner les options d'amélioration avec le Lean numérique
Cerner les options d’amélioration avec le Lean numérique

Le seuil dans l’environnement industriel est par exemple :

  1. La référence du composant
  2. Les machines capables de l’usiner
  3. Les temps de réglages
  4. Les temps de fabrications
  5. Les temps de démontage
  6. Les opérateurs et leurs compétences
  7. L’outillage nécessaire
  8. Les temps de transfert d’une machine à l’autre, d’un atelier à l’autre ou d’un site à l’autre
  9. Les buffers optimums

Le seuil dans l’environnement de la santé comme par exemple la visite médicale journalière au près du patient dans un hôpital:

  1. Le nom du patient
  2. La localisation du patient
  3. Le personnel médical et ses compétences nécessaires à la visite médicale
  4. Les autres activités du personnel médical
  5. Le temps de préparation nécessaire à la visite médicale
La planification automatique du département de stérilisation dans une clinique en Suisse Romande
La planification automatique du département de stérilisation dans une clinique en Suisse Romande

Notre expérience dans le Lean en Suisse Romande

Depuis 1991 nous sommes très actifs dans le TPS et le Lean, en 2011 nous avons recherché un programme de planification automatique incluant le Juste à Temps, le Séquencement (Heijunka) et la Maîtrise des Encours, ceci afin de pouvoir consacrer davantage de temps au Kaizen.

En 2013 nous avons trouvé le programme de « production Lean Asprova », qui répondait exactement à notre besoin, nous l’avons traduit en Français ; depuis 2018 il est totalement opérationnel et dépasse largement nos attentes. Maintenant nous avons une gestion visuelle des flux à travers des écrans placés dans les ateliers. Le programme permet de faire du Lean sur des machines alignées pour une productions par produits, et également, là est un très gros avantage de faire du Lean sur des plateformes de machines multi-produits avec beaucoup de références et des tailles de lots petites et variables.

À l’heure où la production est avant toute chose la « ligne de production », arriver avec un « chef d’orchestre », qui simule et dicte les meilleures séquences d’opérations sur une plateforme de machines est un immense défi, presque culturel. Oui nous démontrons que la planification automatique sur un réseau de machines est plus agile, Oui la rentabilité est meilleure, mais sommes-nous prêts à fusionner le monde virtuel (ordonnancement automatique) avec le monde réel (l’atelier et son chef).

Quelques références d’organisations qui utilisent le Lean en mode numérique

Quelques références d'organisations connues qui utilisent le Lean numérique
Quelques références d’organisations connues qui utilisent le Lean numérique

Définitions opérationnelles de l’APS et du MES

APS => « Advanced Planning & Scheduling » ou « Planification et Ordonnancement Avancé » => recherche de la solution optimale de l’utilisation des capacités de production pour répondre à la demande en manageant toutes les contraintes et les conflits de priorités ; Interface graphique avec de l’ordonnancement avancé => incluant toutes les contraintes et les conflits de priorités selon la logique APS.

MES => « Manufacturing Execution System » ou « Logiciel de Suivi de la Production » => Connecte vos machines et collecte des données de production en temps réel en manageant le suivi de production, la traçabilité et la documentation ; interface graphique avec un ordonnancement simple en lien avec votre ERP.

Frank Paris

Profile linkeIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *